Gérer vos excédents de trésorerie

Vos recettes d'exploitation sont supérieures à vos dépenses ? Votre trésorerie est excédentaire. Grâce à des placements judicieux, ces sommes peuvent vous faire gagner de l'argent. Nos conseils pour faire fructifier vos intérêts.

Vos excédents de trésorerie ne doivent pas rester en sommeil. Ils peuvent en effet vous faire gagner de l'argent. Ce qui vous permettra de mieux maîtriser le développement de votre affaire. Et même de dégager un matelas financier qui viendra amortir les creux de votre activité.

Faites vos comptes

Pour commencer, faites vos comptes. Vous devez en effet connaître le montant de votre trésorerie. « Il est impératif de faire le point sur toutes les sommes liquides dont dispose l'entreprise sur son fonds de roulement », explique-t-on chez le courtier en placements Bienprevoir.com. « Soit le chef d'entreprise sait par expérience que sa trésorerie ne varie jamais beaucoup et que sa société dispose en permanence d'un volant de 10 000 à 20 000 €. Soit le montant disponible varie d'un mois sur l'autre. »

L'un ou l'autre cas conditionnera votre stratégie, sachant qu'il est plus facile et moins risqué d'envisager un placement lorsque les excédents de trésorerie sont constants. Ensuite, faites le point sur vos projets mais aussi sur les dépenses à court et moyen terme. Si vous souhaitez investir dans de nouvelles installations, par exemple, vous aurez besoin d'un apport personnel pour convaincre la banque de vous accorder un prêt.

N'oubliez pas de garder une marge de manoeuvre pour faire face à d'éventuels imprévus. Le solde constituera l'excédent de trésorerie que vous pourrez placer. Il faut également « tester sa résistance au risque, conseille-t-on chez Bienprevoir.fr. La plupart des chefs d'entreprise refusent de prendre un risque sur leur trésorerie. Cependant, ceux qui l'acceptent peuvent espérer un rendement plus élevé ».

Choisissez votre placement

Une fois les montants à placer déterminés, reste à choisir le support financier. Ils peuvent s'envisager à court, moyen ou long terme. Vous devrez aussi tenir compte de leur liquidité. Sachant que plus un placement est facilement récupérable, moins il rapporte.

Ainsi, les Sicav monétaires sont très liquides. Autre atout : « les frais de transaction à l'entrée comme à la sortie sont faibles, voire inexistants », précise t-on chez Bienprevoir.fr. Revers de la médaille : la rentabilité varie de 1 à 2 %.

Vous pouvez également opter pour un compte à terme. Principe : vous déposez une certaine somme à la banque pendant une durée fixée à l'avance moyennant un taux d'intérêt. Mais ce dernier « a suivi la courbe du livret A et il faut faire face à des pénalités en cas de sortie anticipée », signale t-on chez Bienprevoir.fr. Bref, en tout état de cause, une solution à éviter.

Autre solution : les contrats dits de capitalisation. C'est l'équivalent des assurances vie dédiées aux particuliers. Les sommes déposées n'ont pas besoin d'être bloquées pendant huit ans. Côté fiscalité, elles relèvent de l'impôt sur les sociétés. « Les fonds en euros rapportent de 4 à 4,5 % par an, voire davantage si l'on mise sur les obligations d'entreprise », explique-t-on chez Bienprevoir. fr. Vous devrez toutefois payer des frais de sortie.

Toutes les banques proposent aux entreprises des placements dédiés aux excédents de trésorerie. Faites jouer la concurrence en comparant le rapport rendement/risque et en tenant compte des frais. Ne placez pas tous vos oeufs dans le même panier. « Il est recommandé de diversifier les placements pour répartir les risques en choisissant différents supports dans plusieurs banques », conseille Bienprevoir.fr.

Publié par
© papcommerces.com -

A lire également

  • Les clés d'un bon business plan. Pas de création d'entreprise sans business plan ! Ce document de travail sera indispensable à plus d'un titre. C'est lui qui fixera vos objectifs à...
  • Reprendre une entreprise. Comment trouver une entreprise à vendre, l'évaluer, négocier son prix et prendre sa place.
  • Choisir sa banque. Comment monter un dossier solide, comparer les offres et négocier tarifs et prestations.
  • Financement : les solutions alternatives. Prêt d'honneur, business angels, bourses d'opportunités, subventions... Saviez-vous qu'il existe de nombreuses aides financières destinées aux...
  Pour accéder à votre compte, identifiez-vous     |     Pourquoi créer un compte ?